Temps de lecture estimé : 5 min.

J’ai été très interpellée et impressionnée en voyant ce terme : le coviving !

Inventé par une de mes consœurs designer d’intérieur, Nadia Carrière fondatrice de Carrière : Designer, le coviving est un courant découlant de la Covid-19 et des changements d’habitudes y étant reliés.

J’ai donc demandé à Nadia de pouvoir utiliser une partie de son article sur le sujet. Il est d’ailleurs paru dans plusieurs médias, dont à Salut, Bonjour ! (voyez la chronique ici).

Vous pourrez ainsi découvrir de quoi il en retourne. Bonne lecture !

 

La nouvelle tendance design : le coviving

Par Nadia Carrière, fondatrice de Carrière : Designer

 

Qu’est-ce que le coviving?

C’est le nom que j’ai imaginé pour décrire la nouvelle tendance en design [intérieur] qui émergera de la crise planétaire.

Après le cocooning, le hiving et le outdooring, voici un amalgame des trois : le coviving. Nul besoin de vous dire d’où vient mon inspiration à la base du nom.

Mais pour aller plus loin, en décortiquant le mot, nous y trouvons –co qui représente une responsabilité partagée, un effort collectif de toutes les communautés à collaborer et –viving pour s’inventer un nouvel art de vivre.

Faisons d’abord un survol des derniers courants.

 

Le cocooning, l’art de vivre… en toute intimité

Le terme cocooning est lancé par Faith Popcorn en 1987 et gagne des adeptes dans les années 90.

Il se définit par “l’attitude à se trouver si bien chez soi qu’on n’est guère poussé à en sortir sauf pour les nécessités vitales.”

Le concept veut que l’on se crée un petit nid douillet, tel un cocon, protégé de la vie extérieure. Il réinvente le réconfort dans des chambres à coucher surdimensionnées et des salles de bain luxueuses, des pièces symbolisant l’intimité.

Le hiving, l’art de vivre… en microsociété

Selon certains experts, c’est suite aux attentats du 11 septembre 2001 que le hiving prend de l’ampleur.

Présentant des similitudes avec le cocooning, le hiving ne veut plus préserver l’intimité, mais résulte d’un besoin de se rassembler dans le confort de sa maison. Un joyeux bourdonnement envahit les aires communes. Pas surprenant puisque hiving vient du mot hive qui signifie ruche.

Les pièces de prédilection sont la cuisine et le salon qui se décloisonnent pour devenir le point stratégique d’activités pratiquées en famille ou entre amis. L’amélioration des technologies permet d’être branché sur le monde sans sortir de chez soi.

Le outdooring, l’art de vivre… à l’extérieur

À l’automne 2010, une nouvelle tendance voit le jour au Québec grâce à un surplus de pavillons de jardin chez Trévi et un partenariat avec la décoratrice Chantal Couture.

L’idée est de réaliser une pièce pour prolonger son espace intérieur vers l’extérieur, et ce, trois saisons par année : une cuisine, un salon, un coin détente.

Coviving Outdooring Photo 3

On porte maintenant une attention esthétique autant sur l’extérieur que l’intérieur de la propriété. Le prix de l’essence et la valeur du dollar canadien sont d’autres facteurs qui contribuent à donner l’envie de rester chez soi… dehors !

De fortes tendances naissent parfois d’un grand bouleversement

De nombreux éléments des dernières tendances semblaient prédestinés à la situation actuelle. Confinement et bulles familiales, la pandémie provoque indéniablement un second départ pour une majorité de secteurs.

Imaginons ce que l’après-covid apportera aux constructions neuves et à la rénovation. Comme cette tendance n’a pas encore de nom, je l’ai baptisé le coviving : l’art de vivre dans un refuge connecté tout en y aménageant un havre extérieur, aussi petit soit-il, pour reprendre son souffle.

[…]

Les rangements se feront plus grands, particulièrement les garde-manger et les réfrigérateurs, afin d’emmagasiner sur de longues périodes. Dans le même esprit d’autosuffisance, des jardins sous diverses formes fleuriront dans de petits pots, sur le comptoir, sur les toits ou dans les cours.

Coviving plantes

[…]

Je termine avec l’espace extérieur. Les prochaines constructions prévoiront des balcons plus spacieux pour parer au manque de terrain dans les villes comme Montréal.

 

Coviving Balcon colore

 

De l’autre côté, les propriétaires avec terrain voudront engager des spécialistes pour adapter différentes zones à des activités casanières. Un endroit suffisant et sécuritaire destiné à la réception de colis deviendra assurément un incontournable. Autant pour les promoteurs de tours à condos qui devront réserver une partie du rez-de-chaussée pour accueillir des casiers individuels quatre ou cinq fois plus grands que ceux qui existent présentement.

 

Les derniers styles de vie en design [intérieur] semblent avoir, volontairement ou non, une durée d’environ dix ans. Par la contrainte des événements mondiaux, 2020 nous a entraîné dans une nouvelle ère.

 

Les passages les plus relatifs au design extérieur ont été utilisés. Pour consulter l’article sur le coviving de Nadia Carrière dans son intégralité, cliquez ici.
Photos Unsplash, Pixabay et Pexels

 

Bien entendu, une maison que l’on aime dès l’extérieur aide à se sentir bien chez soi. L’extérieur étant souvent considéré comme le reflet de l’intérieur.

Les bureaux à la maison étant en plein essor, plusieurs clients agrandissent leur maison pour palier au manque d’espace. Certains modifient de leur côté sa configuration afin d’y faciliter l’accès par l’extérieur. Dans tous les cas, la façade de la maison est souvent affectée par ces modifications.

Un travail de design extérieur peut donc être nécessaire afin d’harmoniser les différentes parties et de répondre aux nouveaux besoins.

Les grandes fenêtres à utilisation facile ont la cote, de même que les portes offrant une ouverture large sur l’extérieur. Pouvoir profiter d’un l’air pur et sain au maximum est un plaisir que nous avons apprit à apprécier plus consciemment.

Avec le retour des activités “comme avant”, les revêtements extérieurs avec peu ou pas d’entretien sont de plus en plus populaires. Cela évite d’avoir à se soucier des maintenances régulières que requièrent certains types de matériaux. Les clients souhaitent maintenant profiter davantage des aspects positifs de leur maison (confort, sécurité). Le tout sans avoir à empiéter sur le temps de loisir qui fut affecté durant plus de deux ans dû à la pandémie.

Ainsi, un extérieur bien entretenu, répondant à vos goûts et vos besoins en terme d’espace vous permettra d’apprécier votre demeure dans son ensemble !

Alors, prêt(e) à vous créer un espace appelant au coviving ?

 

À propos de Carrière : Designer

Designer d’intérieur et décoratrice depuis 2009, Nadia Carrière a toujours baigné dans le domaine des arts visuels. D’abord infographiste pour des agences de publicité, Nadia retourne aux études et fonde Carrière : Designer.

Avec son entreprise, elle apporte des solutions créatives et esthétiques à des projets de toute envergure. Allant de quelques conseils à des conceptions clés en main, Nadia présente plus d’une option à ses clients afin de correspondre à leurs goûts et leur budget.

Avec le confinement, les derniers mois lui ont permis de développer un service à distance lorsque la situation s’y prête et que le client désire une plus grande part d’autonomie pour son projet.

Vous pouvez contacter Nadia Carrière de Carrière : Designer au (514) 826-3642

 

Vous aimez mon contenu et voulez supporter mon entreprise à votre façon ? Cliquez ici