Temps de lecture estimé : 1 min.

Je profite de cette journée d’Halloween pour vous parler de fantômes 👻

 

« La première fois que j’ai remarqué cette présence suspecte, c’était une journée bien ordinaire. Ça doit faire à peu près 2 ou 3 ans, je ne me souviens pas précisément. J’étais paisiblement assise à mon bureau à travailler. Il ventait beaucoup dehors, alors il y avait plusieurs bruits normaux de vent qui siffle, de branches qui bougent et de maison qui craque. J’avais plusieurs courriels et messages sur Messenger à répondre. Il y avait plusieurs de ces conversations auxquelles j’avais déjà répondu. J’étais bien concentrée à la tâche pour continuer efficacement.

Puis, tout à coup. Un bruit anormal. Un bruit de silence. C’est à ce moment précis que je l’aperçu.

Le client fantôme. »

« Mais voyons Sarah-Ève, je veux en savoir plus !», dit le lecteur.

« Le client fantôme est un client qui est ou semble intéressé à tes services. Il t’écrit en premier et tu réponds avec plaisir. Après quoi, Messenger a l’amabilité de nous montrer que le client a lu le message. Mais pas de réponse. Alors, moi de répondre : « Avez-vous d’autres questions? » Client voit le message. Pas de réponse. Moi qui complète : « Étant donné que je n’ai pas de réponse, je vais classer votre message dans mes messages « Terminés », mais je reste disponible si vous avez besoin d’informations complémentaires ». JE SAIS qu’il y a aussi plusieurs entreprises fantôme qui ne retournent pas les messages, j’en suis moi-même hantée. Par contre, je suis fière de dire que la mienne n’en fait pas parti. Il s’agit simplement d’une base en service client, de répondre à ses clients ou potentiels clients. Parce que sans client, pas d’entreprise !

Bien que nous soyons dans une ère virtuelle où la communication avec les entreprises est plus que facile, rappelez-vous que derrière l’écran, une présence humaine mérite votre réponse. »

« J’ai compris », conclut le lecteur.

Fin.

Vous aimez mon contenu et voulez supporter mon entreprise à votre façon ? Cliquez ici